J’essaie d’écrire tous les jours, mais il m’arrive d’avoir des périodes blanches, sans aucun moment libre pour y parvenir. Dans ces cas-là, je deviens désagréable, insatisfaite, comme si je me sentais trop à l’étroit dans mon propre moi. Pour écrire dans les meilleures conditions, j’ai besoin de la musique minimaliste de Philip Glass. Je peux écouter des heures durant le même morceau en boucle. Il m’accompagne à la manière d’une respiration apaisante qui ordonne ma pensée, classe mes idées, me pacifie. Je suis alors le bébé à qui l’on chuchote « dodo l’enfant do… ». Il n’est pas certain que l’image flatterait Philip Glass … Je viens de terminer un recueil de nouvelles. Un florilège de figures féminines pas toujours des plus sympathiques. J’ai un autre projet en tête. Je le laisse mûrir. Je devine qu’il fait son chemin lentement, quelque part dans un des « tiroirs » de mon cerveau. Quand le tiroir sera prêt à déborder, l’envie irrépressible de tout mettre sur papier me prendra. Je fonctionne invariablement de cette manière, si le temps m’est donné. J’ai également écrit un roman il y a trois ans. J’étais très fière de son aboutissement sur l’instant. Puis je l’ai rangé et oublié ! Mais j’envisage de le reprendre complètement sous un autre angle pour le rendre plus inquiétant. Il lui manque une certaine épaisseur. Mon personnage principal se porte trop bien à mon goût !

Retour

SI EINSTEIN ÉTAIT UNE FILLE

 

Lire des extraits
En savoir plus sur Hélène Laly

La presse en parle

 

ACHETER

critique de Pierre Stolze dans Bifrost

 

Titulaire d'une maîtrise de Lettres Modernes, sans suivre la voie toute tracée de l'enseignement, comment est-ce possible ?

Depuis 2010, pas moins de 6 récompenses vous ont été attribuées ( 1er prix de la biennale de la poésie de Viry-Châtillon ; Prix lycéen 2012 de la ville de Castres- concours de nouvelles ; 1er prix 2013- concours de nouvelles - Les éditions Orléanaises, etc… ) témoignant de votre intérêt et votre talent pour des disciplines pourtant très différentes (poésie, nouvelles, haïku…) Avec quelle technique d'écriture vous sentez-vous le plus à l'aise?

Les Editions Lacour accueillent aujourd'hui dans la collection Imaginaire votre recueil de nouvelles fantastiques, aux côtés du recueil de nouvelles de S.F de Sonia Quemener…Cette collection ayant un spectre large (fantasy, S.F, fantastique, …) l'un de ces genres a-t-il votre préférence ?

Dans le fantastique, quels sont vos auteurs préférés, vos thèmes de prédilection ?

Aujourd'hui, vous vous consacrez pleinement à l'écriture (quelle chance !) et vous collaborez dans le même temps aux projets de La Compagnie le vieil or de la dernière syllabe. En quoi consiste cette collaboration et quel est son lien avec l'écriture?

Vous venez tout récemment d'obtenir une nouvelle récompense (1er prix du Recueil de nouvelles collectif 2014 - Du Pinceau à la plume, aux Editions oléronaises) ; qu'avez-vous encore sur le feu aujourd'hui ? Des nouvelles, un roman ? Avez-vous d'ailleurs besoin d'un environnement particulier lors de ces parenthèses créatives ?