L'ENVOL DU DRAGON

Dans un seul mouvement d’aile, Angie survola la terre écossaise qui séparait le loch Guess de son île : Chiméra planait.

Sa peur vaincue, elle finit par ouvrir les yeux. C’était magnifique ! Elle se laissa griser par l’air qui fouettait ses joues.

 Tobie, Dolly, regardez : le paysage défile. Que c’est drôle de voir les lochs et les forêts de si haut ! Ils sont tout petits ! Là, il y a du monde ! Des hommes et des animaux qui ont échappé aux Cavaliers ! Regardez ! Regardez ! Ils s’embrassent ! Tout est vert ! C’est le printemps !

 Non, je ne peux pas, j’ai le vertige… tu le sais bien… gémit la brebis et elle resta obstinément tassée dans la chemise de l’enfant, les paupières serrées.

 Quelle sensation de liberté ! Je préfère de loin voyager sur ton dos que sur celui de Scotty, dans les souterrains qui s’ouvrent sous ses sabots, avoua Tobie.

Tiens, on ne voit plus rien… une couverture blanche, qu’est-ce que c’est ? On dirait de la neige, bien épaisse. Que c’est beau !

 Ce sont des nuages. Ils sont bien plus bas que d’habitude ! Comme c’est bizarre ! Nous traversons le petit bras de mer qui sépare ton île du continent, ils ont dû se former par condensation, la chaleur a dégelé ici une si grande quantité d’eau prise dans la glace. Voilà, la chape se termine, nous sommes au-dessus de Skye ! 

Angie se pencha dangereusement sur le côté pour mieux voir, au-dessus de l’aile droite de Chiméra, mais elle ne distingua que la lande. Dolly hoquetait d’angoisse et réprimait une violente envie de vomir, les yeux toujours hermétiquement clos.

Le skye-terrier rampa sur l’aile gauche de la dragonne. En équilibre instable, le museau dans le vide, il s’exclama le premier :

 Je les vois, je les vois ! Le fort est détruit, ils sont autour… Non, pas tous ! Big Mac est blessé, Jim aussi. Où sont les autres ? Ne pleure pas princesse ! Ils sont à flanc de falaise, tout va bien : Flora vient de me répondre. Regarde ! 

La chimère descendit lentement et effectua un large demi-tour devant la falaise. Angie vit sa grand-mère qui défaillait, la main sur le cœur : sa petite chérie et le plus vieux compagnon à quatre pattes de sa vie chevauchaient une légende ! Cette légende que se répétaient les femmes de sa famille depuis la nuit des temps ! Le majestueux dragon aux ailes blanches et irisées d’ange et à la robe d’écailles ! Une robe qui avait réellement emprunté l’intensité du violet sombre légèrement empourpré d’un ciel d’orage, et l’éclat argenté des rideaux de pluie. Flora calmait les palpitations de joie de son cœur en appuyant de toutes ses forces sur sa poitrine.

 



 

collection imaginaire

Retour

GABRIELLE DUBASQUI

pour son roman

AN MIL, ANNÉE DU DRAGON

 

4couv
Lire des extraits beny extraits
En savoir plus sur Gabrielle DuBasqui
beny extraits
Autres ouvrages beny extraits
La presse en parle



beny extraits
PARUTION en SEPTEMBRE
 
beny extraits