Après avoir été accueilli par les éditions Lacour de Nimes (Gard), puis les éditions Néreïah d’Haroué (Meurthe-et-Moselle), le dernier Prix de la Cour de L’Imaginaire, un roman de Bertrand Bény intitulé Les Chemins d'Obsidienne, paraît aux éditions RROYZZ de Yutz (Moselle).

Dans une petite île volcanique très touristique, cinq enfants disparaissent successivement la nuit de leur dixième anniversaire. Qui est aussi celui de la dernière éruption du volcan. Et chaque enfant, avant de disparaître, laisse derrière lui cinq osselets d’obsidienne tournés vers le cratère. La résolution de l'énigme entraînera le lecteur vers des horizons très, très lointains.

On ne lira pas ce roman pour ses qualités littéraires. On passera sur bien des invraisemblances (l’île devrait grouiller de journalistes, de touristes en mal de mystère à élucider, de scientifiques, de farfelus du type radiesthésistes aux pendules infaillibles, aucun procureur n’a été saisi lors de la première disparition, ni aucun juge d'instruction nommé  dans toute l’île, la vie suit son cours normal ; un psy, dépêché sur place, trouve à 1000 mètres d”altitude le doudou d’une gamine disparue et ne croit pas bon d’en parler à la police, etc.) : n’empêche, on se laisse embarquer par l`intrigue et on va jusqu’au bout pour avoir le fin mot de l’histoire. Un fin mot très écolo. On peut se laisse tenter.

Bertrand Bény avait déjà publié deux autres romans, Le Lac Blanc en 2015, et sa suite Le Loup des Dunes, en 2016 (Les Sentiers du Livre éditions).

 

 

collection imaginaire

Retour

BERTRAND BÉNY

pour son roman

LES CHEMINS d'OBSIDIENNE

 

beny-4
Lire des extraits beny extraits
En savoir plus sur Bertrand Bény
beny questionnaire
Autres ouvrages
beny autre ouvrages
La presse en parle



cruciani critique